Entretien avec Catherine, de la boutique Un Caillou dans la Poche Publié le 20/01/2014

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'interviewer Catherine, de la boutique Un Caillou dans la Poche, un délicieux endroits où l'on retrouve avec joie les confiseries de notre enfance et plein de petits cadeaux originaux et gourmands ! Elle nous parlera de son activité, nous décrira une journée de travail type et nous ouvrira les portes de son  ateliers. Prêts ? C'est parti !

Un Caillou dans la Poche

L'envie d'entreprendre

Bonjour Catherine ! Je  suis vraiment ravie que tu sois mon invitée aujourd'hui car ta boutique est un vrai régal, pour les yeux comme pour le ventre. Pour commencer, peux-tu nous parler un peu de toi ? D’où viens-tu, quel est ton parcours, et surtout comment es-tu arrivée au e-commerce ?

Je me demande encore d'où je viens tu sais... Plus sérieusement, après mes études de Communication, j'ai travaillé dans la culture (musique et danse) donc relativement loin du e-commerce. Mais j'étais déjà passionnée d'internet et j'ai commencé à commander régulièrement en ligne il y a une quinzaine d'année, par obligation (immobilisée pendant plus de 5 mois). J'ai tout de suite été séduite par cette liberté !

En grande amatrice de gourmandises et suite à un changement de vie perso, j'ai eu envie de tenter cette aventure et de proposer mes découvertes et créations gourmandes. Ma façon à moi de marcher dans les pas de mon grand-père épicier sans doute... J'ai décidé de tenter l'aventure de l'épicerie en ligne, en créant en 2007, Un Caillou dans la Poche.

Parle-nous un peu de ta boutique. Comment as-tu décidé des produits que tu allais vendre ? As-tu défini un concept, une stratégie qui te guident au quotidien ?

Il est facile de lire à travers les lignes et de voir que je suis une vraie gourmande. Ce n'est pas pour rien qu'enfant, on m'appelait la Mère Bonbons ! Je suis comme une folle devant tout ce qui a attrait aux nouveautés culinaires, aux confiseries improbables comme aux plus « classiques ». Imaginez le dilemme pour moi de référencer certains produits plutôt que d'autres !

Au niveau du concept, l'univers rétro s'est imposé à moi naturellement car il me rappelle mon enfance et fait partie de mon histoire personnelle. Le fil conducteur de ma boutique de confiseries en ligne c'est ce désir de transformer les gourmandises que je propose en véritable objets de communication (tiens tiens...). Comme de petits symboles gourmands que l'on offrirait (ou s'offrirait) pour retomber joyeusement en enfance. De vrais éclats de Bonheur en somme. Ce sont bien plus que des Bonbons !

Il y a beaucoup de produits fabriqués artisanalement dans ta boutique. Est-ce qu'il t'arrive d'intervenir personnellement dans leur fabrication ou leur arrangement ?

La plupart des petites productions que je propose sont réalisées artisanalement dans mon atelier. Ainsi je peux les faire évoluer, les transformer aux grès de mes envies du moment.

Ce qui me permet aussi un plus grand réactivité concernant des demandes spécifiques d'entreprises ou de boutiques qui proposent une sélection de mes produits.

Et puis il est important pour moi d'avoir la possibilité de personnaliser ces présents notamment pour des mariages : à moi de rendre ces petits cadeaux d'invités uniques!

Que penses-tu d'ailleurs de la tendance actuelle du “Fabriqué en France” ? Est-ce que tu crois qu'il s'agit d’un changement profond dans les mentalités des consommateurs, ou juste d’un effet de mode ?

Au niveau des confiseries, il existe plus de 600 variétés régionales en France, il est certain qu'il faut en profiter ! En même temps il ne faut pas se priver d'aller voir ailleurs ce qui se passe, histoire de se chatouiller les papilles...

Pour ma part, je pense en effet qu'il y a un effet mode qui va s'estomper au fil du temps.

Processus créatif et habitudes de travail

Peux-tu maintenant nous expliquer quel est ton processus créatif lorsque tu crées une nouvelle ligne de produits ? Où trouves-tu ton inspiration ?

C'est au fil de mes balades, de mes lectures parfois ou encore des rencontres avec certains confiseurs ou chocolatiers qu'une idée me vient. J'ai besoin de créer un petit univers pour chaque composition. Alors je cherche, picore, compose avec les textures, les parfums, les couleurs, parfois même avec les sons (!) afin de proposer des douceurs originales qui vont me raconter de belles histoires que j'ai envie de transmettre. Il faut qu'au final le produit proposé soit aussi joli que bon. Il y a un vrai travail de recherche entre le contenant et le visuel. Ne dit-on pas que l'on consomme d'abord les bonbons avec les yeux ?

Peux-tu nous montrer une où plusieurs photos de ton bureau / atelier ?

L'atelier d'Un Caillou dans la Poche

Qu’est-ce que c’est, pour toi, une journée de travail type ?

En général c'est : café au saut du lit (inutile de tenter de dialoguer avec moi avant..) et connexion via ma tablette pour une brève revue de presse (on ne se refait pas! Et il faut bien se tenir au courant des derniers potins, non ?) et un tour de réseaux sociaux (histoire d'être certaine de n'avoir rien loupé durant la nuit).

Ensuite direction mon petit atelier/showroom et en route pour le traitement des commandes et le survol des mails. Pendant cette première partie de matinée, je m'efforce ne pas trop mettre le nez dans les courriers sinon je suis vite happée.

Après les expéditions, place à la « maintenance », tout ce qui touche au référencement, à la communication, à la mise à jour du site, à la recherche d'idées nouvelles, etc.

Entre la pause de fin de journée et la nuit, il y a comme un petit goût de revenez-y mais depuis le mois de septembre j'essaie de ne pas dépasser une certaine heure... De toutes façons les journées passent trop vite.

Il est parfois difficile de travailler seul, à son compte. As-tu des astuces pour rester productive les jours où la motivation est en berne ?

C'est vrai que par moment, travailler seule peut être pesant, surtout dans les moments où on sent poindre la démotivation, où certaines tâches deviennent pesantes... Il faut une sacrée volonté ! C'est pourquoi je fais partie de plusieurs réseaux qui me permettent de ne pas rester isolée dans mon coin. Et puis partager permet aussi de se rendre compte que beaucoup de e-commerçants rencontrent les mêmes problèmes,c'est toujours rassurant ! J'avoue que l'avantage d'avoir une boutique de bonbons c'est que je peux m'accorder des petits réconforts gourmands lors d'un baisse de tonus...

Est-ce le prétexte de la gourmandises qui fait naître de jolis liens, mais paradoxalement, j'ai réussi à créer au fil des années via une boutique virtuelle, une communauté aussi forte que si la boutique était bien réelle ! Les clients se confient entre échanges de recettes et bonnes adresses, découvertes gourmandes et même photos de famille ! Certains m'invitent à leur mariage ! Donc je ne me sens pas forcément isolée.

Le petit plus

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique en ce moment ?

Pfuuiii beaucoup de choses, disons qu'en ce moment tourne pas mal l'album de Woodkid pour l'énergie qu'il insuffle en cette période intensive de préparation de commandes ! [NDLR : cette interview a été réalisée en décembre 2013, donc juste avant Noël]

Le mot de la fin est pour toi. Comment souhaites-tu conclure cette interview ?

J'ai envie de faire se rencontrer des univers différents... Aussi j'espère que 2014 verra mes projets, qui prennent du retard mais auxquels je tiens vraiment, éclore.

Merci Candice d'avoir papoté un peu avec moi !

Tout le plaisir est pour moi, Catherine :-)

Retrouvez Catherine et Un Caillou dans la Poche

- La boutique en ligne
boutique

- Sur les réseaux sociaux
facebook twitter pinterest