Entretien avec Murielle, de la boutique Mon Miroir de Sac Publié le 22/11/2013 2 commentaires

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'interviewer Murielle, fondatrice de la boutique en ligne Mon Miroir de Sac, qui va nous présenter son activité, nous raconter l'une de ses journées types de travail et nous donner quelques une de ses astuces de productivité. Prêts ? C'est parti !

Bonjour Murielle ! Ça fait quelque temps qu’on se connaît. Comme tu as été la toute première cliente à commander dans ma nouvelle boutique, puis la première personne à me suivre sur Twitter, je me suis dit que ce serait logique que tu sois la première personne que j’interviewe sur ce blog !

Bonjour Candice! Merci pour cette "1ère", je vais tâcher d'être à la hauteur ;-)

L’envie d’entreprendre

Pour commencer, peux-tu nous parler un peu de toi ? D’où viens-tu, quel est ton parcours, et surtout comment es-tu arrivée au e-commerce ?

En fait, rien ne me prédisposait au e-commerce. Après le bac, j'ai passé 2 ans à l'école des Beaux-Arts de Nantes, avant d'enchaîner avec une école de photo à Paris. J'ai ensuite été photographe… de voitures, toujours à Paris. J'adorais ça, mais l'envie de revenir m'installer au bord de la mer, dans ma Bretagne natale, a été la plus forte, et j'ai tout quitté pour repartir de zéro. Comme j'avais un goût prononcé pour les accessoires de mode (et plus particulièrement pour les petits accessoires de sac), c'est tout naturellement que j'ai eu l'idée d'en créer pour les revendre. A l'époque, fin 2004, le e-commerce en France n'était pas encore hyper développé. Il y avait des sites de vente en ligne, bien sûr, mais l'acte d'achat n'était pas encore banalisé, comme aujourd'hui. Très curieuse de nature, je me suis donc intéressée à ce nouveau "territoire", et j'ai ainsi fait mes débuts sur le web, en autodidacte. Et j'ai lancé ma 1ère marque, Chic Folie, en 2006.

Parle-nous un peu de ta boutique. Comment as-tu décidé des produits que tu allais vendre ? As-tu défini un concept, une stratégie qui te guident au quotidien ?

Comme je disais précédemment, j'ai toujours été attirée par les petits accessoires féminins. Et l'un des plus utilisés par les femmes est le miroir de sac. J'ai donc eu l'idée de créer une 2ème marque et boutique, Mon Miroir De Sac, qui serait entièrement dédiée à ce petit objet bien pratique.

Pourquoi faire une e-boutique spécialisée sur cet accessoire ? Et bien parce que ça me permet de le décliner en autant de gammes différentes que je le souhaite, dont certaines assez originales (comme les miroirs en lin par exemple, ou bien encore les miroirs de poche en papier Washi. Mon Miroir De Sac propose également des modèles plus chics, comme les DeLuxe, qui sont ornés de strass de Swarovski posés à la main), ou plus fantaisie... En fait, il y en a pour tous les goûts et tous les styles !  Chaque femme peut trouver dans la boutique le modèle de ses rêves, celui qu'elle aimera emporter partout avec elle ou qu'elle assortira à sa tenue. Car pour moi, le miroir de sac est bien plus qu'un simple accessoire de beauté : c'est un accessoire de mode à part entière !

Le concept de MMDS repose sur 3 choses, en fait : proposer tous les mois des nouveaux modèles, qu'ils  soient fabriqués majoritairement en France et tous de grande qualité. Pour ce qui est de la stratégie, j'ai voulu une boutique au design doux et ergonomique, un univers où les miroirs sont mis en valeur au travers de grandes photos. Le site s'adresse aussi bien aux particuliers qu' aux professionnels (qu'ils soient des revendeurs ou des sociétés en quêtes de cadeaux d'affaires, par exemple). Les tarifs dégressifs mis en place peuvent intéresser tout le monde, puisque les remises s'appliquent dès 5 miroirs d'une même catégorie achetés, pour aller jusqu'à plusieurs centaines  d'exemplaires...

Je vois que tu fabriques toi-même une bonne partie de tes produits. Est-ce quelque chose d’important pour toi ?

Oui, c'était une de mes motivations en créant MMDS. Je voulais que l'essentiel des miroirs soient fabriqués en France (actuellement, seuls les miroirs de maquillage de la gamme DeLuxe sont fabriqués ailleurs, dans la région de Bohême). Il était aussi très important pour moi de pouvoir en réaliser une partie directement dans l'atelier de MMDS.

Avoir un atelier, c'est avoir la possibilité de tester des choses : je peux plus facilement essayer des nouvelles idées, voir ce qui est réalisable de ce qui ne l'est pas, proposer des nouveautés plus souvent… D'autre part, en fabricant directement dans l'atelier, je supprime les intermédiaires entre MonMiroirDeSac et ses clients : je peux donc plus facilement m'assurer de la qualité des produits, mais aussi proposer des délais de fabrication (et donc de livraison) plus rapides. C'est un gros avantage dans le e-commerce, car en général, les clients sont très impatients de recevoir leurs achats. Le fait d'avoir un atelier me permet également de présenter certaines gammes plus facilement. Je pense notamment aux miroirs personnalisables que l'on fabrique à la demande dans des délais ultra rapides !

Pour continuer dans ce sens, que penses-tu de la tendance actuelle du “Fabriqué en France” ? Penses-tu qu’il s’agisse d’un changement profond dans les mentalités des consommateurs, ou juste d’un effet de mode ?

C'est vrai que le "Made in France" a le vent en poupe actuellement. On en parle beaucoup dans les médias depuis quelques temps, et l'on voit fleurir ici ou là des nouvelles marques françaises. Et à ma manière, je participe à ce mouvement avec MonMiroirDeSac. Mais j'avoue que je ne sais pas si c'est vraiment un changement profond et durable de notre mode de consommation, même si je l'espère! L'avenir nous le dira…

Processus créatif et habitudes de travail

Peux-tu maintenant nous expliquer quel est ton processus créatif lorsque, par exemple, tu définis un nouveau design pour tes accessoires ? Où trouves-tu ton inspiration ?

Pour l'inspiration, c'est très variable. Parfois, j'ai une idée précise en tête, un motif qui colle parfaitement aux tendances fashions du moment. D'autres fois, c'est au hasard de mes lectures, promenades, et même rêves… j'ai toujours un petit calepin sur ma table de chevet, pour noter les idées lumineuses (ou pas :-D ) qui me viennent la nuit. Une fois que j'ai trouvé une piste pour un nouveau design, je commence la partie création-fabrication du motif : cela peut être à base de montages/collages, ou bien encore de photos que j'ai faites ici ou là et que je "photoshoppe", ou bien même à partir de vieilles cartes postales que je réactualise et transforme. Cela peut me prendre de quelques heures à plusieurs jours pour créer et valider un nouveau motif. Mais peu importe le temps que ça prend, car c'est la partie de mon métier que je préfère !

Peux-tu nous montrer une où plusieurs photos de ton bureau / atelier ?

 

L'atelier de Mon Miroir de Sac

Qu’est-ce que c’est, pour toi, une journée de travail type ?

La première chose que je fais en me levant est d'allumer mon PC et ma tablette ! Je déjeune en lisant mes mails, et en faisant un peu de veille (il est important de se tenir au courant des dernières infos de son secteur d'activité).

D'une manière générale, mes journées sont bien remplies : lorsque l'on fait du e-commerce, il y a pas mal de choses dont on doit s'occuper comme le référencement, la mise en ligne des nouveautés, la gestion des clients et des commandes, etc... Tout un tas de tâches qui pour certaines ne sont pas très excitantes mais qu'il faut faire quotidiennement.

Et puis il y toute la partie "création- fabrication" : chercher des fournisseurs de matière première, créer des nouveaux modèles, trouver des nouvelles idées, travailler sur le packaging, etc… Une e-boutique, pour être attractive, doit sans cesse se renouveler ! Et c'est ça qui est motivant : même lorsque tout marche comme on veut, on ne doit jamais se reposer sur ses lauriers, mais toujours penser à demain. En fait, la plupart du temps mes journées sont beaucoup trop courtes, et je ne m'ennuie jamais !!!

Il est parfois difficile de travailler seul, à son compte. As-tu des astuces pour rester productive les jours où la motivation est en berne ?

Je suis passionnée de nature, et j'adore ce que je fais, je suis donc rarement démotivée. Mais comme tout entrepreneur à son compte, je connais des phases de doutes ou d'inquiétudes. Mais  ça ne dure jamais très longtemps. En général, quand j'ai une baisse de régime, je pars faire un tour à la mer (la plage est à 500 m de mon bureau) : regarder les vagues me fait beaucoup de bien, ça me vide l'esprit et me redonne de l'énergie. Ensuite, quand je rentre, je vois les choses sous un autre œil, ce qui m'aide à résoudre les difficultés du moment.

Le petit plus

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique en ce moment ?

J'écoute beaucoup de choses très différentes tout au long de la journée… mais en ce moment, c'est souvent Asaf Avidan :  je trouve sa voix tellement particulière, et en live il est incroyable !

Le mot de la fin est pour toi. Comment souhaites-tu conclure cette interview ? En nous parlant de tes projets, peut-être ?

Des projets, j'en ai toujours plein la tête… mais chuttt, ça doit rester des surprises à découvrir plus tard sur MonMiroirDeSac.com ;-)

Un grand merci de m'avoir accueillie sur ta toute nouvelle (et très réussie) boutique.

Longue vie et beaucoup de succès à Elisa Fair !

Merci surtout à toi, Murielle, d'avoir accepté d'ouvrir cette série d'interviews que nous espérons longue et passionnante !

Retrouvez Murielle et Mon Miroir de Sac

- La boutique en ligne : boutique  

- Sur les réseaux sociaux : twitterfacebookgoogle+pinterestinstagram